Concours d'histoire sur le clan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Concours d'histoire sur le clan

Message  okar le Lun 15 Juin - 12:17

Bonjour à tous,

La période des concours prend fin pour tous (nous espérons qu'elle se soit bien passé pour vous). Afin de la faire perdurer de manière plus ludique, nous vous proposons un nouveau concours, plus amusant où tous les talents pourront s'exprimer.

Le but : Ecrire une petite histoire (de quelques paragraphes à 3 pages word) sur le clan.

Le sujet : Le clan (tout ce qui touche a pu touché le clan, une anecdote de vous en instance, la préparation en raid, un raid du clan qu'il soit pick up ou de guilde, etc...) Tous les sujets touchant le clan sont évidemment de mise.

Le prix : 2000 po de récompense pour le 1er
une récompense substenciel pour les suivants.

la durée du concours : cloture et vote le 31 juin

Toutes les histoires seront pubiés sur le forum du clan

tout le monde peut participer. Même les extérieurs au clan.

merci à tous

Le conseil

okar
Conseiller
Conseiller

Nombre de messages : 7284
Age : 36
Localisation : paris
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://okartank.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

re

Message  Tralzeust le Lun 15 Juin - 22:00

C'est l'histoire paf le chien un jour il traverse la route une voiture passe et paf le chien....
Voila j'espère que sa vous a plus

Tralzeust
Commateux
Commateux

Nombre de messages : 2201
Age : 27
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  Hüntra le Mer 24 Juin - 12:52

La légende Du Clan Thamanos


En L’an 245 avant la chute de l’alliance entre la horde et l’Alliance, dans une petite clairière à l’abri de tout regard, naquit Alforth Thamanos le dernier membre de cette belle famille chassée de chez eux.
La famille Thamanos à l’époque contrôlaient un grosse partie de la forêt d’Elwyn, Ainsi que toute les carmines. Cependant le vil Baron Razmogmar, allié des orc, massacra toute la famille. Dans une nuit de la 6ième Lune de l’année Razmogmar pris les commande de sa puissante milice d’orcs assoiffés de sang.
Leur première cible fut bien sur le père d’Alforth, Konruk lame D’éclaire, ainsi appelé par les orcs qui disaient que sa lame était si rapide que ses adversaires ne voyait qu’un éclair avant de mourir. Il se dirigèrent donc vers la plus grande des maison. Heureusement Cette nuit la était particulièrement belle Konruk était parti Admiré les étoiles avec sa femme et vu de loin sa maison prendre feu. Il laissa le cheval à sa femme et décida de courir aussi vite qu’il le pourrait et sauvé un maximum d’objet. Quel ne fut pas sa surprise en voyant la horde d’orcs sortir de chaque maison le sang coulant encore des crocs. Prenant son courage à deux mains, il partit vers sa maison prit son épée et commença alors sa vengeance. Il y avait tellement d’orcs que l’on se s’occupait même pas d’un simple humain qui tuait une petite dizaine d ‘orcs. C’est alors que le Baron arriva et qu’il aperçut Konruk.
Il ordonna qu’on fasse un cercle et il obligea Konruk à se battre contre tout ses orcs en duel. Konruk en tua 46, mais les 47 eu le bras plus rapide que le sein, Konruk perdit la vie le sourire au lèvre sachant que sa femme et son fils était déjà loin et que finalement il était mort au combat en héro.
La mère d’Alforth par instinct de survie parvint à s’échapper. Elle parti dans les montagnes gelée de Dun Morg, et mis au monde cet enfant. Elevé entre nain et gnome ce petit d’homme montra une grande compréhension des autres races et une acceptation des plus faibles qui en sa compagnie se transformait souvent en camarade de Jeux intrépide. Vers 9 ans il emmena sa première expédition à Gnomeragan. Il ne pu jamais entrer dans la profonde cité car on l’arrêta avant Sa mère la belle Vahalisse perdait patience et décida de l’envoyer en formation dans l’armée d’Hurlevent. Cette décision lui coûta la vie car sans lui elle perdit toute force de vie en deux ans et lorsque le petit avait 11 ans il retourna pour la dernière fois en Dun Morg. Il retourna ensuite en formation.
Alors que les Officiers instructeur vont choisir les groupes d’évolutions ainsi que les chefs de groupe le petit soldat se montre plus qu’assidu et envieux d’apprendre. Alforth à grandit il est désormais, il a 19 ans, et il rêvait de pourvoir diriger son propre groupe. Il fut le deuxième chef de groupe on ne lui donna pas les meilleurs ni les plus facile des enfants mais il s’en accommoda très bien. Il y Avait Vrogh un dranei spécialisé dans la magie noir et les arts démoniaque il était censé devenir le premier démoniste dranei, ce peuple étant foncièrement bon il ne pouvait flirté avec les démon. Cependant Vrogh lui avait un penchant plus que certains pour la boisson. C’était un jeune dranei de 17 ans qui ne supportait pas ses semblable beaucoup trop raffiné pour lui. Quand a Karmaka c’était une belle chasseresse Elfe envoyer a l’armée en punition à ses chasse intempestive dans les forêt près des citée humaine. Ça faisait 2 ans que ça peine était finie, mais elle c’était pris d’amitié pour Vrogh et Alforth. Ce dernier avait sous son commandement 12 humains 6 gnomes 7 Nains 2 autres Elfe. Se petit groupe de 30 était chargé de patrouille en Elwyn. Il n’eurent pendant des mois que des petites bande voleurs à châtié. Et Alforth rêvant de gloire décida avec l’accord de ses deux confrère de déplacer son unité vers le Bois de la Pénombre pour porté secours à d’autres soldat essayant de reprendre Sombre Comté. Ils arrivèrent sur place alors qu’il ne restait plus que 3 soldats, dans lesquels une naine était gravement blessée, et était promise a Torguth Un nain d’un caractère de cochon. Grâce à ses Facultés Alforth pouvait parler par la pensée à ses hommes. Leur priorité fut tout d’abord de secourir la femme de Torguth.
Au fil des mois ses combattants avaient appris a se connaître mieux que personne et en partant au combat on pouvait entendre résonné dans chaque tête « Pour le Clan ».
Ce fut un massacre chez les adversaires Alforth ne perdis qu’un homme dans cette bataille qui fut remplacée immédiatement par un des 3 survivants. Un Mage du nom de Yaghault. Ce mage était plus ambitieux que puissant et décida de mettre se bon commandant à son service.
Deux ans plus tard Yaghault fut exécuté par Vrogh, qui avait compris le stratagème que préparait le vil Mage. Cependant ce mage avait fait une bonne chose il avait rendu public le secrets de chaque soldat : Le Clan. Partout dans chaque caserne dans caque campement on entendait que parler de se Clan Thamanos dirigé par trois comandant. Des hommes, nains, elfes, gnome, et même des draneis venaient de partout, pour tenter d’incorporer de clan. Ce qui fut un jour un groupe de fortune étaient aujourd’hui un détachement entier d’une Centaine de Soldat d’élite comptant parmis eux certains des plus grand combattant. Alforth Qui était redoutable une fois ca hache en action, Vrogh le premier dranei Démoniste, Karmaka qui avait réussi a apprivoisé un dragon, Un gnome de nom de Rujka, et qui excellait dans l’art de disparaître, c’était un espion de grande finesse et un combattant de grande valeur. Il comptait par mis ses plus fort guerrier Barkorn un Nain qui n’avait plus peur de se battre avec deux épée un bouclier ou une énorme hache. Il y avait des guérisseurs comme le roi en réclame lui-même. Et bien d’autres encore.
Avec les années, les exploits du Clan commençaient a apporté les plus grande faveur a Alforth, pour devenir le prochain Chevalier Champion de L’alliance. Cependant le fils du roi Cupide et dont le nom a été banni, convoitait se poste.
La cupidité de ce prince déchu fut plus grande que la bonté d’Alforth. Le prince réussi à le mêlé à un faux complot et il fut renvoyer de l’armé. S’en suivit alors pour lui une période de 5 ans qu’il consacra a la perfection de son art. Il devenait Habille avec ses sorts. Il était devenu capable de posé sur n’importe qui une bénédiction qui augmenterait sensiblement les facultés de la personne. Son aura était devenu tellement forte qu’il pouvait tenir deux bataillon dedans.

5 ans Après son exclusion Vrogh amena de tristes nouvelles Karmaka c’était fait capturer dans les carmines par le Baron Razmogmar et l’alliance ne considérait pas assez cette elfe renégat pour lui venir en aide. Cette nuit-là en dormant sur son cheval son père lui fit une apparition. Il était temps qu’Alforth sache quel héritage lui avait été retiré. Après le récit de son père sur le massacre de son ancien village, Alforth décida que si ce Baron était toujours la sans que l’Alliance n’ai rien fait c’est qu’elle était corrompue. Il décida alors d’aller voir le roi de lui demander de l’aide s’il refusait, Vrogh lui avait prévenu que tout son bataillon lui était toujours fidèle, et qu’il le suivrait jusqu’à la mort. Évidemment le roi en voulait encore a Vorgh et Alforth pour le complot. Alforth tenta de lui expliqué que pendant ces 5 année ils avait observé des contacts plus que régulier entre des messagers du château et du Baron et qu’il soupçonnait le prince de préparer son passage prématuré sur le trône.
Le Roi n’en crut rien et demanda a Alforth de repartir dés l’aube du matin suivant.
Il n’attendit pas si longtemps Deux heure après deux cents hommes étaient près a le suivre. Vrogh n’avait pas mentit tout ces hommes était ces anciens compagnons et de nouveau près a lui offrir leurs vies. Ils quittèrent le camp dans la nuit emportant avec eux 50 chevaux. En trois jours, Ils avaient atteint les Carmines. Et se préparait à assiéger le château du Baron. Ce fut des jours de sang pour les orcs, ils se firent massacrer Le Nouveau Clan était plus que puissant il était sans limite tout les hommes sous l’aura d’Alforth renforcé par ses bénédiction, ils avançaient sans relâche le 4ième jour les cachots étaient a eux et Karmaka fut libérer ainsi qu’un trentaine de Soldat qui vinrent grossir les rang d’Alforth. Le huitième jour alors que tout semblait fini il ne restait plus qu’un étage à prendre sur cette tour on entendit au loin le son d’un bataillons que Alforth connaissait bien, celui du Prince. Ils chargèrent l’armé d’Alforth sans succès le Clan était devenu invincible chaque mouvement de Chaque soldat était ressentis par les autres jamais on avait vu pareille cohésion au seins d’une armée.

La bataille remportée Le clan retourna à Hurlevent, pour la dernière fois Alforth allait franchir les portes de ce château vivant. Une fois a l’intérieur Alforth Fut arrêté. Le reste du Clan fut expulsé d’Hurlevent, la dernière chose qu’ils entendirent furent les 3 mots du meilleur combattant qu’Azeroth ait porté « POUR LA CLAN ». Un larme coula sur la joue de Vorgh, la seul de toute sa longue vie

Dans la semaine qui suivit Le clan Décida d’entamé un phase de recrutement dans les campement de l’Alliance. Une fois leur armée constitué d’un millier de combattants. Vorgh et Karmarka se retirent en prenant soins de choisir les 3 futurs dirigeants du Clan. C’est ainsi que le Clan fut transmis à Barkorn le nain, Rujka le gnome, et à la belle Valurïna Prêtresse du Clan qui était aussi la depuis le début.
Il fut ainsi décider que Le clan serait indépendant de l’alliance et qu’il serait toujours dirigé par 3 commandant afin d’assurer une majorité décisionnelle. Et que seul les Comandant pouvait nommé les suivants.

Aujourd’hui tout est loin, personne ne sait où le Clan réside mais chacun de temps en temps lors qu’on est proche d’un champ de bataille on est sur que quelque part on peut entendre ces trois mots tant redouté des ennemis « POUR LE CLAN »



FIN

Hüntra
Commateux
Commateux

Nombre de messages : 351
Age : 33
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 21/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

orthographe ^^

Message  Hüntra le Mer 24 Juin - 12:53

Je pense pas être un champion en orthographe donc désolé ^^

Hüntra
Commateux
Commateux

Nombre de messages : 351
Age : 33
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 21/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  Thalia le Mer 24 Juin - 13:14

Ah merde j'avais oublié ce concours, faut que je me concentre 2 min et que je vous ponde qq chose...

Thalia
Commateux
Commateux

Nombre de messages : 2630
Age : 30
Localisation : Angers !
Date d'inscription : 11/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  Bacaxx le Lun 29 Juin - 14:56

Ma rencontre avec le Clan Thamanos


Je me rappelle encore mes premiers pas dans la vallée de l’Exodar, mes premières quêtes, mes premiers monstres tués mais surtout un beau matin, dans la brume matinale, au détour d’une falaise abrupte, une prairie qui fut jadis verdoyante, mais là elle était comme peinte en rouge par le sang d’une centaine d’orcs et parsemer sur le champ de bataille des bannières estampée d’un arbre et sur lesquels étaient inscrit « Le Clan Thamanos ».

Lors de ma première visite à l’Exodar, après avoir découvert la banque et l’hôtel de vente que demander de plus que le fameux repos du guerrier à l’auberge « A la bonne franquette » avec un bon petit cochon rôti accompagné d’une petite sauce et une bonne bière au pomme locale. Et là, assis à ma table entrain de déguster se succulent met et sirotant ma bière, j’entendis au coin du feu un nain barbu compter des batailles légendaires et là encore le Clan Thamanos surgit de ces lèvres.
Après que l’homme eut fini de raconter son histoire je l’invitais à boire une bonne bière au bar, avec mes quelques deniers récolter lors de mes différentes quêtes et mes services rendu à la populace, je lui demandais de m’en dire plus sur le Clan Thamanos. Celui-ci me raconta encore une ou deux histoires à propos du Clan et avant de se retirer pour aller se coucher il me dit « Ne cherche pas le Clan, le Clan Thamanos viendra à toi ».
Après cette phrase qui me laissa perplexe, je me rendis dans ma chambre et fit un étrange rêve ou je combattais des monstres légendaires avec des membres du Clan diriger par un nain, un chaman et un sorte de guerrier humain.

Je continuais à prendre de l’expérience, à peaufiner mes capacités mais surtout sur tout les champs de batailles, je voyais encore leur bannière brodée d’or flotter sur le monticule de la victoire mais aussi au détour des différentes auberges j’ai pu entendre des gens raconter des histoires sur le Clan mais quand je les questionne ils ne savent rien me dire, même pas me donner un petit indice sur qui ils sont. Mais je gardais bien en tête la phrase du nain.

Et voilà qu’un beau jour, un portail apparut pour l’Outre-terre qui invitait tout les ardents combattants à se battre contre les légions ardentes de l’infâme Illidan et ses subordonnés.
Je m’y engouffra avec des milliers de confrères pour aller lutter contre la menace et me disant que le Clan devrait s’y trouver aussi. Mais au pied de cette immense portail aucun membre du Clan je me posais la question légitime de leur réel existence si se n’était pas une histoire comptée pour endormir les enfants, ou encore de quelque ménestrels avides de pièces. En quelle que instant mes doutes furent dissipé, j’entendis des gens raconter que le Clan fut téléporté par les puissants mages de toutes l’alliance pour contenir les légions.

En arrivant en Outre-terre, lors de mes différentes quêtes le doute de les rencontrer était de plus en plus grand mais leur existence j’y croyais de plus en plus car sur les différentes forteresses que j’ai pu visité on peut trouver des briques avec l’effigie de leur bannière, qui flottent encore dans mes pensées. Un peu comme les « Francs Maçons » chez les nains ou les gobelins je ne sais plus mais ca c’est une autre histoire.

Un beau jour me baladant dans la forêt de Terokkar, j’entendis mon nom résonner au loin et comme attirer par un aiment je me dirigeais vers la source et là je retrouvai le nain que j’avais rencontré à l’auberge « A la bonne franquette » celui me raconta qu’il fessait bien partie du Clan Thamanos et il me proposa de m’intégrer au Clan car ils étaient toujours à la recherche de valeur guerrier pour grossir leur rang mais surtout pour faire partie de cette grande famille qu’est le Clan.
Et c’est là que je rencontrai les deux autres chefs du clan un fake chaman du nom de ‘’Kanti’’ et un feu guerrier du nom de ‘’Gaius’’ ainsi que les membres du Clan.

Cette histoire pourrait être celle de chacun de vous peut-être pas a l’Exodar, peut être dans une autre capital ou un autre endroit ou encore par de là les océans mais qui n’a jamais entendu des gens compter les histoires du Clan ou encore vu leur bannière flotter sur les champs de bataille ou au pied des plus vils créatures.

N’oublier pas ne cherchez pas le Clan le Clan viendra à vous.

Bacaxx
Commateux
Commateux

Nombre de messages : 437
Age : 30
Date d'inscription : 22/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  Spartelf le Lun 29 Juin - 16:28

la durée du concours : cloture et vote le 31 juin


y'a pas de 31 juin mais plutot un 1er juillet :p

hum dommage que je vois cette page si tard j'aurais pondu un truc sympa je pense.

Spartelf
Alcoolique
Alcoolique

Nombre de messages : 161
Age : 25
Date d'inscription : 04/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  okar le Lun 29 Juin - 16:32

concours repoussé au 15 juillet. Cela vous laisse 15 jours de plus.

le prix reste inchangé

okar
Conseiller
Conseiller

Nombre de messages : 7284
Age : 36
Localisation : paris
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://okartank.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  Spartelf le Lun 29 Juin - 16:34

Ah bin super nouvelle ;-) Merci ben !

Spartelf
Alcoolique
Alcoolique

Nombre de messages : 161
Age : 25
Date d'inscription : 04/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  Margotal le Jeu 9 Juil - 19:25

Coucou les Thamanos Smile
Je me permet de poster une tite histoire, mais hors concourt bien sur. L'initiative m'a donné l'idée :p


Les Thamanos…

Une bien longue histoire s’attache à ce nom… Une histoire naine, une histoire qui commence à Dun Morog où une bande de nains débiles accompagné de deux gnomes encore plus débiles faisaient les quatre cents coups dans la région. C’était les premiers Thamanos mené par Maltrock le prêtre. Ses compagnons étaient le chasseur Jo le sobre, le guerrier Gormheu le furieux, le chasseur Apiweedus le pas sobre, le paladin Dolgann l’illuminé qui pensait pouvoir soigner ses amis, le mage gnome Zaldélin le génial inventeur et la voleuse gnome Ptitesuie l’explosive. Cette bande de Farfelu fit la connaissance de trois elfes perdu à Ironforge la puissante et imprenable citadelle naine. Ils étaient poursuivit par des nains qui leur jetaient des pierres. Maltrock et ses amis ne supportant pas l’injustice s’interposèrent… plaquèrent les trois elfes au sol et les caillassèrent avec les autres. Les trois moches inconscient tout le monde fini à la taverne pour fêter ça ! Plus tard ils les retrouvèrent près de la banque en train de faire la manche. Maltrock qui avaient un grand cœur leur adressa la parole : « Go pex bande de noob ! ». La chef de ces trois paumés entrepris de convaincre Maltrock de ne pas les laisser à leur piètre sort dans cette citée inconnu. Grâce à ses charmes et sa grande éloquence elle réussit à convaincre le pauvre prêtre de les accepter avec eux et c’est ainsi que la voleuse elfe Elerinna la chaudasse, et les deux chasseurs elfe Blacknight et Serpentar rejoignirent la bande. Ils partirent donc tous ensemble à l’aventure… « On va à Telsamar ? parait qu’y a du boulot là bas ? » « Heu… c’est encore des nains labas ? » « Ta gueule l’elfe !!!! » « Pis j’ai un cousin qui bosse à l’auberge ça serait cool ! » « Ouaisss !!! » « Et si on partait plutôt sur Kalimdor ya des grandes forets et des puits de lune là bas…. » « Mais tu va la fermer ta gueule oui ?!!?? » « Mais ya des orcs je crois sur Kalimdor…. » « … » « … » « OUAISSS !!!!! »… Et c’est ainsi qu’ils entreprirent un long périple jusqu’en Kalimdor. « Heu… les mecs ? C’est par où Kalimdor ? » « … » « Au sud ! » « Non au nord » « heu… » « … » « Tu a vu Ptitesuie le métro de bric à broc est terminé, on ira le visiter un de ces quatre tout les deux ?… » « hi hi hi !! » « Qu’est ce qu’il bave le nabot ? » « Le quoi ?!? Ptitesuie ? Passe une grenade… » « Non non !! C’est bon aller ! Allons voir ce métro !!! »
Le métro les mena à Stormwind, la grande citée des hommes, ils firent une halte dans le quartier à la sorti du métro… c’est plein de Nains !! Puis ils visitèrent un peu la ville. Ils faillirent noyer les trois elfes dans le puit de lune tellement ils les saoulaient avec ça. Zaldélin disparut de la circulation dans le quartier des mages, on ne le revit que trois jours après… Ptitesuie en profita pour se faire plein d’ami avec la milice local : « Au voleur !!!! » « Au feu !!!! » « Alerte à la bombe !!! »… Puis ce fut au tour d’Apiweedus « Bordel !! on m’a tirer mes po !! Hé la chaudasse si tu m’a fauché je te dérouille !! » « Non c’est le gonze là bas ! Regarde il se barre avec ta bourse !!! » « FEUUUU ! » « CHAAAARRGEEZZZZZ !!! » « Gormheuuuu !! NOONNNN !!! » « Ho putain !! pas ça… » « Ptitesuie… lâche cette allumette ! Ça suffit ! » « A la garde !!! » « Halte au feu !! » « HALTTEEE AU FEUUU !! » « Pitié je me rend !!! J’vous dirai tout ! J’connais une bonne auberge ! j’ai de la bière ! Bouhouhouhou !! Je suis trop jeune.. !!! » « C’est bon… arrête de chialer ! » « Tu nous dira quoi alors ? » « … » « Tu as de la bière t’as dit ?!? » « Oui oui !! J’connais un super coin avec plein de trésor et d’la bière !! » « C’est dans une foret ? » « Ta gueule l’elfe ! » « Bon t’as parler de trésor… viens mon ami ! et tiens c’est à toi le chiffon là ?… » « Oui c’est... C’était mon pantalon… » Et c’est ainsi que Melvin le voleur humain se joignit à eux et les mena vers l’aventure dans les marches de l’ouest ! En route pour les marches, ils rencontrèrent une petite troupes d’aventurier : « Hé ! On leur tend une ambucade ? C’est que deux pauvres humains et une elfe… » « Heu… c’est normal qu’ils portent tous de la ferraille sur le dos ?… » « On s’en branle ! J’en porte aussi… A L’ASSAUT !!! » Et contre toute attente Gormheu pris sa première dérouillée de sa vie… par deux gonzesses et un paladin… enfin trois gonzesse quoi… (Il faut bien préciser que les paladins de l’époque n’avaient rien à voir avec ceux d’aujourd’hui, je me suis toujours demandé pourquoi ils existaient d’ailleurs à l’époque…). « Et vous allez où les nains comme ça ? » « On fa buffer fu meffe fans les mafches… » « Heu… Agonye tu aurais pas du lui péter les dents à celui là, on comprend plus rien là… » Melvin expliqua leur plan ; il avait entendu parlé d’un réseaux de galerie sous terre occupé par une terrible bande de pirate et d’assassin, mais qui renfermait de grand trésor… et de la bière, les mortes mines ! Les trois gonzesses, Vero la guerrière, Eogan le paladin et Agonye la… « Trop tard il est déjà mort », se joignirent donc à la fête et toute cette bande parti vers les marches de l’ouest. Apres plusieurs jours d’errance, ils finirent par trouver l’endroit, ils y entrèrent et rasèrent tout ! Mais pas de bière et très peu de trésors, bien que les trois voleurs avaient l’air très satisfait et demandaient à poursuivre l’exploration de ces galeries. Apiweedus avaient récupéré les grenades de Ptuitesuie que cette dernière avait dégagé par manque de place dans son sac. Et il arriva bizarrement à convaincre très rapidement tout le monde d’aller faire la bringue à Ironforge. Apres plusieurs jours à s’aviner dans les tavernes d’ironforge, Maltrock lança l’idée de fonder un clan, vu que tout le monde hormis les nains étaient raid saoul , il ne peina pas à convaincre la majorité. Il créa donc officiellement le Clan Thamanos et acheta un joli tabard à tout ce monde. Dolgann insista d’ailleurs pour mettre le tabard lui même à Elerinna, Gormheu voulu essayer avec Agonye mais cette dernière n’était pas assez saoule « Fordel d’elfe ! font fier fes con ! »
C’est ainsi que naquis le Clan. Bien sur de nombreux autres aventuriers téméraires se joignirent à eux dans leur épopée qui les mena dans tous les pires endroits du monde « Putain c’est quoi ce bled pourris! » « Gormheuuu mon cher petit… » « Heu… non mais c’est sympa quand même Darn… dornass… enfin ton pays ! ». Ils changèrent même de royaume deux fois au cour de leur vie. De grand héros sont sorti du commun au sein du clan, certains ont disparut dans les limbes d’autre parcours encore le monde à la recherche de nouveaux défis. Mais le clan existe toujours et combat toujours bravement les plus grand danger qui se cache parfois au fin fond de l’oubli. Aujourd’hui c’est Okar, l’indestructible guerrier, qui mène le clan dans ses aventures, je l’ai bien connus ce p’tit gars là, il avait l’air prometteur à l’époque. Mon mentor, Maltrock, aurait sûrement été fier de lui et de ses compagnons actuels.

Gloire au clan Thamanos !! Et… Putain, font chier ces cons d’elfes !

Margotal
Prètre nain à la retraite
Auberge de Long Guet, Winterspring.

Margotal
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  Gaius le Jeu 9 Juil - 20:28

C'est une bien belle histoire que voila ^^

Thx Margotal Wink

Gaius
Commateux
Commateux

Nombre de messages : 1795
Age : 42
Localisation : Angers
Date d'inscription : 29/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  okar le Mer 15 Juil - 10:14

Cloture du concours demain matin (jeudi)

dépéchez vous ^^

okar
Conseiller
Conseiller

Nombre de messages : 7284
Age : 36
Localisation : paris
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://okartank.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  Thalia le Jeu 16 Juil - 0:33

La salle était immense. Dalaran la grande elle-même n’y aurait semblé qu’un grain de riz. J’en avais le souffle coupé. La verrière explosée demeurait néanmoins en suspens à son sommet, prise au piège d’un sortilège d’une complexité telle que toutes mes connaissances ne suffiraient pas à en expliquer le fonctionnement même.
La salle était immense…
Immensément vide…
Pourtant les cris de Sara nous parvenaient encore, aussi clairement que si elle s’était trouvée à quelques pieds de nous. La malveillance qui imprégnait le lieu rendait l’air si pesant que la moindre respiration nécessitait un effort intense.
- Elle doit être ici, marmonna Tavernier. La lumière m’en est témoin !
Je lui jetai un regard en coin. La lumière, la lumière… Les paladins n’ont que ce mot à la bouche. Un paravent derrière laquelle ils abritent leurs actions, rien de plus.
- Mais quel peut-être l’intérêt de Yogg-Saron de la garder en vie, si ce n’est de nous attirer ici ? Nous ne savons rien d’elle… pas plus que de lui…
Rrah formulait à haute voix ce que nous pensions tous plus ou moins. Tout ceci ressemblait beaucoup trop à un gigantesque piège…
Le sol était accidenté, comme si une gigantesque vague avait déferlé sous la roche, imprimant sa marque et éclatant les dalles en de multiples endroits. Et soudain, comme si la réalité d’une illusion se déchirait, révélant une autre facette de la réalité à nos yeux, nous aperçûmes Sara enchaînée au centre de l’immense salle. Son visage se tordait en un rictus de douleur intense.
Dans un bruissement sonore de métal, Okar saisit sa hache et se rua vers elle.
- Il faut la secourir, elle souffre !
Peste soit des nains, et de leur impatience !
- Okar attend !
Nous ne pouvions nous permettre de perdre un seul des dix membres survivants. Le Clan Thamanos avait déjà subi de trop lourdes et nombreuses pertes. Venus des quatre coins du monde, rassemblés sous une seule bannière, les plus grands héros de ce temps avaient participé à l’épopée décisive qui nous avait conduits jusqu’à ce jour funeste, et jusqu’à Yogg-Saron…
Nous avions remonté la trace de la corruption du monde. Un mal si ancien et si subtil, que même les puissances élémentaires, gardiennes de ce monde, n’y avait vu que du feu.
Des décombres de la nécropole Naxxramas et des ruines du Sanctum obsidien, une terrible vérité nous était apparue. Les cinq vols avaient été les premiers frappés, alors qu’ils pensaient avoir triomphé de ce mal. La chute de Neltharion, devenu Deathwing, les troubles du rêve d’émeraude qui avaient affaibli Ysera, et même la folie de Malygos : trois actes d’une seule et même tragédie.
Confirmer nos soupçons avait demandé une énergie formidable, et les ressources du clan entier. Il nous avait même fallu mettre un terme à l’existence de l’Aspect de la magie, au cours d’un combat formidable qui restera gravé dans les mémoires à jamais. Mais il était déjà trop tard.
La puissance de ce mal s’accroissait de jour en jour. Il devint si puissant qu’il n’eut bientôt même plus besoin de se dissimuler, ni de taire son nom.
C’est ainsi qu’Ulduar fut exhumé par les barbes-de-bronze. Et que tous commencèrent à trembler devant Yogg-Saron : une entité aussi vieille que les Titans eux-mêmes, d’une puissance et d’une noirceur sans égale. Un Dieu ancien enfermé au fin fond de la citadelle des nains de fer tombés sous son joug au fil des siècles et qui menaçait désormais les peuples libres d’Azeroth.

Une fois encore, le Clan était entré en guerre.

- Okar attend !
Mais le nain resta sourd à nos suppliques et continua sa charge. Je m’élançai à sa poursuite en maugréant, suivi de prêt par Haaroon, l’imposant gangregarde qui m’est dévoué corps et âme. Alors que nous approchions de Sara, elle sembla soudain nous apercevoir.
- Attention ! hurla-t-elle. Le monstre est proche, déversez votre haine sur ses laquais !
Dans un tourbillon, une épaisse brume sembla alors se former autour d’elle, et des sans-visages jaillirent de nulle part.
Apparu dans le dos d’Okar, l’un deux se jeta sur le nain avec voracité. D’un coup puissant, Haaroon sectionna sa jambe au niveau du genou. La bête se mit à vaciller, surprise. Alors quelle se retournait vers le démon cornu, Tigref lui transperça l’abdomen dans un éclair de lumière aveuglante. Le monstre eut un dernier soubresaut puis s’effondra dans un vagissement épouvantable. Et, sans le moindre avertissement, son cadavre explosa, repoussant ses bourreaux à plusieurs mètres.
Lyrich se précipita auprès de Tigref pour lui porter assistance. Le prêtre s’agenouilla aux côtés du paladin qui se relevait avec difficulté. Il psalmodia une courte prière et passa une main nimbée d’une aura dorée sur l’épaule de son compagnon. La vague d’énergie magique referma les chairs en quelques instants, soignant la blessure.
Pendant ce temps, Okar continuait sa charge, se ruant sur une des bêtes qui menaçait ouvertement Sara. D’un puissant coup de bouclier il renversa le monstre, plaquant sa tête hideuse au sol d’un coup de botte. Un moulinet de sa hache luisante suffit à décapiter la créature. Comme la précédente, la bête explosa alors, renversant le nain.
Emprisonnée à quelques mètres, Sara se couvrit le visage pour se protéger de la déflagration. Mais alors que le souffle l’atteignait, son apparence se troubla une fraction de seconde. Un détail infime, mais qui ne pouvait échapper à l’œil d’un lanceur de sort. Troublée, je me tournais vers Almualim.
- Son aura magique ! cria-t-il. Elle s’est modifiée ! Sara n’existe pas !
Son regard croisa alors celui de l’illusion, et pendant un instant j’y vis briller une malfaisance insondable. Un éclair ténébreux surgit de nulle part et s’en vint frapper le mage avant qu’il n’ait achevé son sortilège. Il tomba à genoux dans un gémissement étouffé. De la brume couleur souffre, de nouvelles créatures bondirent, encore plus nombreuses.
Resté un instant en retrait, Boulboule frappa le sol d’un grand coup du pommeau de sa masse. De l’arme du chevalier de la mort jaillirent des épines de glace qui déchirèrent le sol et enserrèrent les jambes des sans-visages, bloqués sur place. L’ancien pion du Roi-Liche se retourna prestement vers Camsha. Le druide acquiesça d’un hochement de la tête. L’air autour de lui se mit à bouillonner littéralement alors que des plumes lui poussaient sur tout le corps. Sa bouche se transforma en bec tranchant, et de grands bois sortirent de son front. Incarnation vivante de la furie des éléments, le Sélénien poussa un grand cri. Des ronces jaillirent du sol et plantèrent leurs épines tranchantes dans les créatures, alors que d’épais nuages noirs s’amoncelaient au dessus d’eux. Lorsque la foudre eut fini de s’abattre dans un bruit de tempête, tous les serviteurs maléfiques avaient été anéantis.
L’explosion qui résulta de leur mort simultanée fut tout simplement formidable. Sara poussa un cri déchirant, mais il était trop tard. L’illusion qui la camouflait se déchira comme un simple voile. C’est alors que tous eurent un aperçu de l’horreur absolue.
Le monstre nous apparut dans toute sa puissance. Il était gigantesque, semblant n’être composé que d’une multitude de gueules béantes, aux crocs acérés. De gigantesques tentacules bardés d’épines surgirent du sol, alors que sa voix tonnait dans nos esprits :
« Je suis le rêve éveillé. Le monstre de vos cauchemars. Le démon aux mille visages. Tremblez devant mon véritable aspect. A GENOUX DEVANT LE DIEU DE LA MORT ! »
Un tentacule large comme une maison ouvrit le sol sous mes pieds. Je roulai sur le côté juste à temps, mais un piquant entailla profondément mon bras. Sous sa forme d’arbre de vie, Rrah me porta assistance, en déposant quelques feuilles de lierre sur ma blessure. Après qu’il eut prononcé l’une de ses incantations, toute l’énergie vitale des plantes accéléra la cicatrisation de l’entaille.
- Vedrines, avec moi ! criai-je.
Alors que des flammes obscures enveloppaient le corps du prêtre, je sortis une âme cristallisée de ma besace et la brisai d’un coup sec. Et tandis que l’humain projetait une vague de magie ténébreuse sur le tentacule qui se préparait à frapper de nouveau, je rassemblai l’énergie vitale qui s’éparpillait en une énorme boule de flammes dévorantes. Le tentacule fut déchiqueté au point d’impact et tomba au sol où il se flétrit presque instantanément. Yogg-Saron rugit de colère.
Un tentacule plus fin creva le sol et projeta un rayon violet en direction de Vedrines qui tomba à genoux en hurlant, la tête entre les mains.
- Il… Il parle dans ma tête ! Faites le taire !
Almualim projeta un éclair de givrefeu sur le corps du monstre, mais le sortilège fut stoppé net par une barrière invisible, à quelques mètres de Yogg-Saron. Camsha en appela aux forces de la nature, mais sans plus de succès.
- S’il est protégé de l’extérieur, grommela Okar, je ne connais qu’un seul endroit où nous pourrons l’atteindre. Thalià, Camsha, Almu, occupez vous de Ved ! Tigref, Tav, Boulboule, avec moi !
Les quatre guerriers se précipitèrent vers le corps du Dieu ancien et plongèrent dans la plus grande de ses gueules. Alors que je me précipitai vers le tentacule corrupteur, un autre appendice jaillit dans mon dos et m’enserra, tentant de me broyer. Haaroon se saisit du constricteur à bras le corps et me ramena à terre, avant de le trancher à hauteur du sol. Dans le même temps, Almualim et Camsha firent pleuvoir feu et glace sur les appendices qui entouraient Vedrines, le libérant de leur emprise, inconscient mais bien en vie.
A l’intérieur de la gueule de Yogg-Saron, le combat avait du faire rage. La créature hurla, tant de douleur que de dépit, et recracha nos compagnons. Lyrich se précipita pour soigner leurs blessures, et nous sentîmes le bouclier protecteur voler en éclat, signifiant que le corps du monstre était désormais sans défenses.
Les haches s’enfoncèrent dans la chair et les sortilèges embrasèrent le corps de la créature. Mais sa puissance ne faiblissait pas, mobilisant toute notre énergie dans ce combat titanesque et déséquilibré. Plus que nos propres forces, c’est la volonté du Clan qui nous galvanisait. Car si les Thamanos échouaient en ce jour, qui pourrait empêcher l’anéantissement pur et simple du monde ?
Sortie de nulle part, une nuée de sans-visages nous submergea en un instant. Les deux paladins délaissèrent le corps à corps pour porter secours aux soigneurs. Et alors que mage et druides s’unissaient pour juguler le flot de minions, Yogg-Saron posa son regard sur moi.
Je le sentis pénétrer dans mon esprit comme une gigantesque vague emportant tout sur son passage, pulvérisant toutes les protections magiques que j’avais pu ériger. Sa seule présence m’étouffait de l’intérieur, bloquant mes pensées. Je m’effondrai comme une marionnette dont on aurait coupé les fils, incapable de détourner le regard. Ses yeux étaient deux puits sans fond dans lesquels je me perdais irrémédiablement, sans pouvoir esquisser le moindre geste.
Et soudain j’entendis sa voix résonner, emplissant tout mon être. Mon âme partait en lambeaux à chaque syllabe qu’il prononçait.
« Tu t’es bien battu Gnome. Mais c’est terminé. Contemple le vrai visage de la mort, et sache que ta fin approche. »
Et alors que j’abandonnais la lutte, j’entendis les voix de mes compagnons.
- Je…
Cela ne devait pas se terminer ainsi. Ils avaient besoin de moi. Il y aurait encore d’autres guerres à mener.
- Je…
« Abandonne, mortel ! Tu ne peux lutter contre moi ! Je suis Yogg-Saron ! Je commande à la mort et à tes démons intérieurs ! Je suis un Dieu ! ».
- Je ne crois pas… en Dieu !
Je fis affluer en moi toute l’énergie démoniaque qu’il me restait, exhalant la magie par tous les pores de ma peau, repoussant lentement sa conscience hors de mon esprit. Des ailes de brume se déployèrent dans mon dos. Deux cornes saillirent de mon front alors qu’un feu noir zébré d’éclairs violets enveloppait mes chairs.
- Observe, Sara. Contemple la puissance… du démon intérieur !
Je concentrais toute ma puissance dans un ultime sortilège, toute la noirceur de la mort et des énergies gangrénées dans une seule main. Le trait de l’ombre atteint sa cible en une fraction de seconde. Le choc fut terrible et une partie du corps physique de Yogg-Saron cessa tout simplement d’exister sous la puissance de l’attaque.
Une brèche était ouverte. Et alors que le contrecoup me laissait chancelante d’épuisement, mes compagnons unirent leurs efforts pour abattre le monstre. Un rayon de soleil traversa la verrière lorsque le monstre rendit son dernier souffle, suivi d’une explosion de joie.
- La seule chose à laquelle je crois… c’est au Clan Thamanos !

Thalia
Commateux
Commateux

Nombre de messages : 2630
Age : 30
Localisation : Angers !
Date d'inscription : 11/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  okar le Sam 18 Juil - 5:00

Voici mon histoire :

par ben

Au cœur des montages de Kazh Modan, dans le hameau de Gardefer, non loin de Karanos et de la mythique Forgefer, se dressait la petite forteresse du clan Thamanos. Faîtes du granit de la région, elle prenait des teintes bleutées, faisant ressortir ses angles travaillés par les meilleurs tailleurs de pierre. La forteresse n’était pas grande, mais chacun pouvait dire d’elle qu’elle était bien agencée. De l’énorme fronton qui laissait place à une impression de majesté lorsqu’un visiteur passait sous le porche en pierre plusieurs fois séculaires, jusqu’à la tour de garde est qui surplombait l’à pic, la forteresse était bien protégée.

Au milieu, de cette imposante bâtisse, se trouvait le foyer. Il était l’objet depuis des décennies de toutes les attentions du clan. En effet, c’est en ce lieu mythique, pour bon nombre de Thamanos, que se trouvaient les trésors de guerre du clan. Les rennes de Minuit, le terrible destrier d’Attumen étaient disposés sur un socle en pierre. Le baton d’Aran, le magister de la tour de Médhiv trônait quand à lui en bonne place sur une tapisserie relatant les exploits passés du clan. Et le joyau de cette collection était sans conteste la paire de Haches du Prince Malchezar. Combat qui avait laissé des marques vives dans les esprits de chacun.
Au cœur de cette pièce, ils étaient tous réunis. L’ensemble des conseillers du clan étaient au grand complet. Du grand elfe Agonye, au petit Tartocitron. La cérémonie qui allait avoir lieu dans les prochaines heures serait déterminante. Peu d’élus pouvaient se targuer d’avoir assisté à l’une d’entre elles. Dans les mémoires du clan, la dernière remontait déjà à plus de deux siècles. L’ensemble du conseil fit signe à Okar, l’un des nouveaux venus au sein du conseil. L’heure était venue. Okar répondit d’un signe de tête à Eogan, le paladin de lumière, signifiant qu’il avait compris.

Le nain jovial, qui avait pour habitude d’aimer recevoir des baffes, sortit du foyer et se dirigea donc le long d’un couloir chichement éclairé. Au bout de celui-ci, une porte en chêne massif portant les armoiries du clan faisait face.

- C’est l’heure ! dit le nain
- Quoi ? déjà ? rétorqua la jolie draenei, qui semblait ne pas en mener large.

Assise devant une cheminée aux lintots de pierre, la draenei, répondant au doux nom de Kanti semblait perdue dans ses pensées. Elle allait mettre son cœur à nu pour appartenir au conseil du clan.

- Ne t’en fais pas, tout va bien se passer ! dit Okar. Suis moi et prend ta cape, là où nous allons, le froid mord.

Kanti obtempéra. Si le nain disait qu’il allait faire froid, mieux valait l’écouter. Lui-même avait passé cette épreuve quelques cycles plus tôt. Dés que la draenei fut prête, le nain la conduisit dans le couloir qu’il avait auparavant emprunté pour la rejoindre.

De retour dans ce couloir mal éclairé, Okar s’avança jusqu’à une statue représentant un prêtre nain arborant les armoiries du clan. Il pressa légèrement le calice en pierre. Dans un bruissement, le pan de mur à coté de la statue se décala pour laisser la place à un passage sombre et étroit.

- Nous y voilà ! dit le nain. Sois fier et brave petite draeinei ! Je te laisse y aller seule ! Je te retrouve en bas. Et surtout, Ait confiance en toi, en nous, en le clan !
- Merci et à tout de suite ! répondit Kanti avec un léger haussement de sourcils désapprobateur. Ce faire considérer de petite par ce troglodyte de nain à l’odeur plus que douteuse tenait plus que de la simple gageure. Mais par égard pour le moment solennel qu’elle allait vivre, elle ne releva pas l’affront.

Quelques secondes s’écoulèrent avant que Kanti soit entièrement seule. Laissée devant le passage, Kanti se décida à y aller. Le doute ne l’habitait pas, elle savait exactement ce pourquoi elle était là. Elle allait confirmer son souhait de rejoindre le cercle fermé des conseillers du clan Thamanos. En bas des marches, la lumière se fit plus intense. Seul le bruit de ses pas résonnait dans l’espace exigüe du couloir. Elle déboucha sur un espace grandiose.

L’espace devait remplir la totalité du hall des guerriers de Forgefer. Peu de meubles intégraient ce décor sensationnel. Des bancs de pierres lisses parcouraient la salle à intervalle régulier pour former ce qui semblait être un imposant puit de lumière. L’impression de majesté qui se dégageait du lieu, était du à l’incroyable impression de visiter les lieux en apesanteur. Le plafond était la pièce qui coupait le souffle.

Un immense dôme en verre bleuté laissait transparaître le lac qui était au dessus. On pouvait y voir les poissons se déplacer au dessus de soi. Le travail d’architecture et d’ingéniosité devait surement venir d’une alliance entre nains et gnomes. Chaque détail des chevrons aux fenêtres de l’aquarium géant avaient été travaillés à l’extrême. Cette immensité donnait une impression de calme et de slendeur inégalée.

D’un bleu affable, les ombres semblaient comme flotter dans l’espace.

Au cœur de cette pièce se trouvait un puit d’où émanait la lumière bleutée.

A l’opposé de la pièce, 5 silhouettes étaient là. Le conseil était réuni. Tous avaient revêtus fièrement le tabard du clan. Chaque pièce d’équipement semblait paraître plus belle qu’a l’accoutumée. Dans un silence reposant, les 5 membres allèrent se placer sur chacun des bancs. Une fois qu’ils furent en place, la lumière parut baisser d’intensité. Seule La lumière venant du puit semblait plus intense et attirait la jeune draeinei inexorablement vers elle. Cette sensation était très étrange pour la drainei, adepte de la magie de la terre. Cela ne ressemblait à rien de ce qu’elle connaissait. Kanti savait une seule chose, quoi qu’elle fasse, elle allait être irrémédiablement poussée vers le centre de la pièce.

Les 5 membres du conseil entonnèrent d’une seule et même voix un psaume en hommage au clan. Les voix entremêlées étaient envoutantes, presque aussi entêtantes qu’un bon vin du compté de Goldshire. Mais cela ne changeait rien à la situation de la draeinei. Kanti essayait de résister au début, mais rien n’y faisait.

Résolu à se diriger vers le puit, elle en profita pour regarder les visages des membres du conseil. Chacun lui souriait. Chacun lui proposait de l’accepter. Chacun avait confiance en elle et le lui montrait. En une fraction de seconde, elle comprit ce qu’avait voulu dire le nain :

« Ait confiance en toi, en nous, en le clan ! »

A partir de ce moment là, la jeune chaman, se laissa absorber entièrement par le chant du conseil. Elle joignit sa voix à la mélopée. Dés lors le chant n’en devint que plus fort, plus grandiose, une véritable rapsodie, un hymne à la gloire des membres du clan, de ses hauts faits, de son passé, de son présent et de son avenir. Kanti y rajouta ses propres envies. Elle y mit son âme et tout son cœur.

A l’instant fatidique de basculer dans le puit, la pièce se nimbât d’une clarté forte et puissante. A cet instant, la jeune chaman ouvrit les yeux et découvrit le saint des saints ! Elle venait de s’envoler dans les airs, mûe par les énergies magiques séculaires qui maintenaient le clan en place. Une vague d’énergie positive la submergea. Et elle sentit sur son coeur une chaleur intense. Elle perçut un dessin prendre forme. Elle sentit se dessiner la marque du clan comme pour marquer à jamais son appartenance aux valeurs fondamentales qui l’ancraient en cette terre! Elle était à jamais marquer de cette indéfectible loyauté qu’elle ressentait depuis son intégration au sein du clan. Ce clan, bien plus qu’une guilde, bien plus qu’une communauté : Une véritable famille.

Eogan, paladin sacré et alors grand maître du clan lui dit simplement :

- Bienvenue parmi nous, puisses tu faire ton devoir avec passion et courage pour le bien-être et le futur du clan.

De retour dans le foyer, Kanti se remémora le chemin parcourut avant d’en arriver là, devant l’âtre brulant d’un feu éternel. Quelques instants plus tôt en état de grâce, elle était là, l’âme à nue devant le conseil. Et maintenant, elle était simplement consciente de son appartenance à cette communauté magnifique et belle dont elle portait la marque en son cœur.

- Te voilà désormais Conseiller du clan ! Bienvenu parmi nous ! Conclut Okar. Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai la dalle. Je paye mon pot pour fêter l’arrivée de Tata Kanti. Allez viens la chèvre, on va voir ce que tu donnes au concours de descente de bière.

Intérieurement, Kanti était soulagée, ce moment solennel s’était bien passé. Elle allait enfin pouvoir se consacrer au bien être des siens et faire rayonner le clan dans tout Azeroth. Un large sourire s’afficha sur sa mine réjouit.

- Allez, c’est d’accord la barrique ! Mais promet moi de ne pas me toucher les fesses comme la dernière fois.
- Qui ça ? moi ? Tu dois confondre avec un des elfes ! Il n’y a pas assez de chair pour y jouer avec ma masse.

L’intronisation était terminée. Quelques cycles plus tard, Kanti serait présentée à tous comme conseillière et tout commencerait réellement !

okar
Conseiller
Conseiller

Nombre de messages : 7284
Age : 36
Localisation : paris
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://okartank.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  okar le Sam 18 Juil - 5:02

Le concours d'histoires prend fin aujourd'hui. Vous aurez jusqu'à minuit ce samedi pour poster votre histoire.

A partir de dimanche matin, les votes seront ouverts concernant chacune des histoires.

D'ici là, bonnes lectures ^^

Et vive le clan !

okar
Conseiller
Conseiller

Nombre de messages : 7284
Age : 36
Localisation : paris
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://okartank.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'histoire sur le clan

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum