raider ou ne pas raider

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

raider ou ne pas raider

Message  okar le Lun 26 Oct - 17:04

Bonjour à tous,

je vous propose en lecture ce post d'un blog :
http://wowfrostmage.wordpress.com/2009/09/29/tout-le-monde-doit-il-raider/

je trouve l'argumentation et la pertinence du propos forts intéressantes.

Bonne lecture

Je pourrais poser la question autrement, demander “Tout le monde peut-il raider ?” au lieu d’inclure cette nuance sur le devoir mais… non, je ne m’y contraindrais pas car le sens final en serait largement amoindri. Par ailleurs, la réponse en serait facile : “oui, tout le monde peut raider“, puisqu’on parle juste de “pouvoir raider” et non de performance. Or c’est bien là que je veux en venir : la performance finale.

Alors, tout le monde doit-il raider ?

Il faut s’entendre et définir ce que sont nos objectifs de raid avant de pouvoir répondre à cette question. Qu’est-ce que “raider” ? Quel en est le but ? Comment est-ce que cela se passe ? Je ne vais pas répondre moi-même à toutes ces questions ici car il semble possible d’en faire ressortir à peu près ce que l’on veut tellement les possibilités sont infinies. Je vais donc simplement exposer mon propre point de vue sur le raid, son comment, et son pourquoi. Nous verrons cela après la coupure ^^


Raider.

Pour moi, raider consiste à participer à une activité très particulière de World of Warcraft dont l’objectif final est de vaincre un donjon. Pas un boss en particulier : tous les boss, toutes les rencontres, tous les défis. Le donjon au complet. On ne vient pas en raid pour vaincre Yogg-Saron, par exemple, on y vient pour défaire Ulduar, dans son ensemble. C’est un défi global, général, qui demande des ressources globales elles-aussi, en joueurs, en matériel, mais aussi en temps.

Mais avant d’aller chercher plus loin les ressources nécessaires et les moyens à accorder à un raid, il faut savoir pourquoi l’on raid. Individuellement, que cherche-t-on dans un raid ? Quel est notre objectif ? Est-ce qu’on raide pour améliorer son personnage ? Pour aller chercher du stuff ? Ou bien est-ce qu’on raide pour être avec les copains ? Avec la guilde ? Pour s’amuser ? Pour le divertissement du samedi soir ? Un cocktail à la main et le sourire aux lèvres lorsque machin et machin font leur numéro de rigolade sur le TS ? Il faut se poser la question de savoir ce que l’on cherche soi-même dans un raid, et ce qu’est l’objectif qui lui est associé. Puis ensuite de raider dans les conditions que l’on recherche, sous peine de finir frustré, de perdre patience devant les obstacles et de commencer à chercher des échapatoires.

Tout le monde doit-il raider ?

Si l’objectif du raid est de vaincre un donjon, alors non, tout le monde ne devrait pas raider. On peut être un excellent joueur, posséder un excellent personnage, être au fait des stratégies et des mécaniques du jeu, mais être un horrible raider. Si l’objectif du raid vise la performance, alors chaque raider doit être tourné vers la performance, avoir un moral d’acier, une volonté de fer et une concentration à toute épreuve. Raider, c’est un peu comme faire partie d’une équipe de football, cela demande de l’entrainement, une certaine discipline personnelle, le respect des règles du jeu et la connaissance de l’adversaire. Si l’un de ces éléments vient à manquer, c’est l’échec. Et avec l’échec vient la déception, l’impatience, la colère puis la perte de performance…

Raider, c’est du sérieux ^^

Du moins dans les conditions d’une performance visant à vaincre un donjon. On peut aussi raider pour être en groupe, avec ses amis, pour passer une bonne soirée. C’est honorable et aucun jugement n’est à porter sur cette façon de jouer plus détendue qui convient bien à tous les joueurs plus occasionnels qui voient dans World of Warcraft plus un loisir qu’un sport de compétition. Et c’est aussi une des forces de cette plateforme ludique qu’est WoW : il n’y a pas de règle, chacun peut y trouver son compte.

Mais il faut s’entourer de joueurs ayant la même vision du jeu. De mon côté, je vois plus généralement le raid comme un sport olympique et j’estime que tout le monde ne devrait pas raider (au sens où j’entends le “raid”).

Personnellement, je ne m’impliquerais jamais en arène même si j’aime le PvP et que je m’amuse comme un fou dans les battlegrounds. Je n’ai tout simplement pas l’esprit tourné vers ce type de compétition super exigeante pour y performer de façon satisfaisante et je n’y prendrais pas de plaisir. Ce n’est pas pour moi. Je pourrais par contre y aller avec un groupe d’amis pour rigoler, mais on se comprend : l’objectif ne sera pas le même ^^ Il en va de même du raid et d’autres joueurs : raider n’est pas pour tout le monde.

Comment raider dans de bonnes conditions ?

Déjà, pour ce faire, il est nécessaire de s’associer avec des gens ayant l’esprit tourné dans la même direction que vous. Cela exclut toute forme de communautarisme volontaire comme les guildes. Raider en guilde est une erreur fondamentale, un raid doit être indépendant pour permettre à ses “leaders” de faire les bons choix aux bons moments : il arrive bien trop souvent qu’on emmène un joueur en raid sur le simple prétexte que c’est un pote, ou un officier de la guilde par exemple, même si sa participation globale est au final plus nuisible que bénéfique. Pour raider, on doit disposer d’un roster de joueurs et piocher dedans en fonction des besoins, jamais ô grand jamais faire l’inverse en créant un raid à partir de deux ou trois places déjà fixées par la présence de telle ou telle personne parce que ce sont des officiers ou des MG ou je ne sais quoi encore. Les hiérarchies de guilde et les pressions amicales ou statutaires n’ont rien à faire dans un raid qui vise la performance globale.

Et c’est pourquoi tout raid durable doit être distinct d’une guilde: les guildes sont faites pour les personnes, les raids le sont pour les pinailleurs.

Il y a en guilde cet effet communautariste qui provoque irrémédiablement cet état selon lequel on se retrouve tous ensemble comme si nous étions tous identiques, ou comme si nous étions tous fais pour être ensemble, au même niveau, sans disparités, sans distinctions autres que celles de la hiérarchie forcée par le système de jeu visant à placer un “maître” au-dessus du lot et dont tous les autres dépendent. Le “maître” venant à faire défaut pour “x” raison et c’est toute la communauté qui en souffre immédiatement. Cela peut même, et c’est très souvent le cas si l’on prend la peine d’y porter attention, provoquer une disruption complète de la guilde, le départ de quelques-uns de ses membres avec des mots plus ou moins agréables à entendre et, au final, un /disband stupide qui aurait pu être évité si ce raid, ce fameux raid, avait dès le départ été dissocié de la guilde.

Il existe de nombreux récits dénonçant le communautarisme dans ce qu’il a de néfaste pour les individus pris pour eux-mêmes, parmis ceux-ci je vais citer celui qui m’a fait penser à écrire cet article aujourd’hui : “A fugitive crosses his tracks” de Aksel Sandemose (que je n’ai pas lu moi-même mais dont je relate l’idée pour exemplariser mon argumentation). Dans son ouvrage, monsieur Sandemose expose le concept de la “Jante Law“, qui représente la “Loi” du village de “Jante” où aucun des habitants n’est anonyme pour les autres et vit sous le regard de chacun. De là découlent une dizaine de “lois” qui régissent la vie communautaire du village, et c’est un facteur général que l’on retrouve à plus ou moins grande échelle dans à peu près tout type de communauté, y compris dans une guilde de WoW ^^

Voici ces règles :

1.Ne pense pas que tu es spécial.
2.Ne pense pas que tu as le même statut que nous.
3.Ne pense pas que tu es plus intelligent que nous.
4.N’imagine même pas être meilleur que nous.
5.Ne pense pas que tu en sais plus que nous.
6.Ne pense pas que tu es plus important que nous.
7.Ne te pense pas pas bon à quelque-chose.
8.Ne ris pas de nous.
9.Ne pense pas que l’un de nous s’intéresse à toi.
10.Ne pense pas pouvoir nous apprendre quelque-chose.
Bon, il faut bien évidement prendre ces “lois” et cet exemple pour ce qu’il est, mais quand même… raider et jouer en guilde, ce n’est pas la même chose.

Au contraire d’une communauté large où les “aspérités” individuelles tendent à être gommées, un raid exige de chacun de ses membres qu’ils excellent par eux-même et qu’ils brillent de mille feux. Un raid exigeant visant la performance ira chercher dans chaque joueur ses forces, ses faiblesses, et en tirera le meilleur parti en fonction des situations et des obstacles.

Raider, c’est une association d’individus, c’est un jeu dans le jeu pour ceux qui ont à chaque instant le souci et l’envie d’apprendre à se dépasser. Et c’est la raison prioritaire de la nécessité de le dissocier d’une guilde : une guilde sert de tous autres intérêts.

Tout le monde doit-il raider ?

Non, surement pas.

Raider est un besoin.

Mais qu’on ne s’y méprene pas, raider n’est pas un statut, raider n’est pas une preuve, raider n’est pas une garantie de performance. Un raider n’est pas “meilleur” qu’un “guildeux”, rien ne les oppose et ce sont souvent deux cordes à l’arc d’un même joueur. Ils ne jouent tout simplement pas au même jeu, ni dans les mêmes conditions, au même moment.

Et vous, devez-vous raider ?

-Cc

okar
Conseiller
Conseiller

Nombre de messages : 7284
Age : 36
Localisation : paris
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://okartank.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: raider ou ne pas raider

Message  Invité le Lun 26 Oct - 19:49

c'est du joli blabla idealiste mais sans plus.
je ne suis pas d'accord avec lui sauf dans le cas peut etre des guildes vraiment HL genre ensidia toussa qui cherchent la perfection dans les raids et qui y arrivent en faisant des cleans d'instances a peine sorties avec un niveau de jeu atteignant la perfection, downs qu'on n'arrive toujours pas a faire, mais franchement je m'en contrefous.
pour moi raider est un plaisir, un loisir, qui allie fun/deconnade/gameplay/respect/discipline/ etc etc etc... mais pas du tout du point de vue dont il le voit.
Apres si tu partage son point de vue alors je pense que tu t'es un peu gourré de serveur okar ^^ , ce genre de joueur se compte sur le bout des doigts d'une main sur zangar et perso je ne veux pas jouer avec ce type de joueur.
j'aime la competition, la performance, qu'elle soit entre guildes ou entre dps ou autre, mais pas aussi poussée, pas autant que si je faisais un sport qui prendrait surement une plus grande importance dans ma vie et qui serait d'ailleurs surement mon travail
je joue a wow pour un ensemble de sensations qui me procurent du plaisir, chacune dans son propre genre, mais pas de cette facon la, pas avec une telle obsession, pas avec un tel elitisme.

Mais avant d’aller chercher plus loin les ressources nécessaires et les moyens à accorder à un raid, il faut savoir pourquoi l’on raid. Individuellement, que cherche-t-on dans un raid ? Quel est notre objectif ? Est-ce qu’on raide pour améliorer son personnage ? Pour aller chercher du stuff ? Ou bien est-ce qu’on raide pour être avec les copains ? Avec la guilde ? Pour s’amuser ? Pour le divertissement du samedi soir ? Un cocktail à la main et le sourire aux lèvres lorsque machin et machin font leur numéro de rigolade sur le TS ? Il faut se poser la question de savoir ce que l’on cherche soi-même dans un raid, et ce qu’est l’objectif qui lui est associé. Puis ensuite de raider dans les conditions que l’on recherche, sous peine de finir frustré, de perdre patience devant les obstacles et de commencer à chercher des échapatoires.

Pour moi c'est un peu tout ce qu'il cite mais aussi pour la performance et pour clean des instances ainsi qu'autres choses , il separe aussi 2 types de buts de jeu avec "ou bien est ce qu'on" avec u peu d'exageration sur le cocktail et compagnie , comme si on ne pouvait pas allier les 2 ou si a partir du moment qu'on joue pour le fun, on ne cherche plus la performance.
je ne suis pas d'accord avec lui, il est bien possible d'allier un peu tout.
Apres si c'est la performance ultime dont il parle tant , c'est sur qu il n'y a plus de place pour rien d'autre, mais pour moi je considere ca comme de l'obsession.

Il est certain que si des personnes ayant ces 2 sortes d'objectifs jouent dans le meme raid ca n'ira pas loin, et je pense que les personnes cherchant la meme perfection que notre auteur seront les premiers a faire le geste de partir voir ailleurs chez des guildes elitistes.

et n'oublions pas que sa vision du jeu implique un investissement de temps de considéérable dans le jeu ( chomage ), ce n'est pas le cas des communs des mortels.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: raider ou ne pas raider

Message  okar le Lun 26 Oct - 20:36

salut,

dans le fond du fond, je ne partage pas son point de vue, sinon comme tu le soulignes je ne serai pas sur marécage de zangar et au sein du clan thamanos, qui a tjs eu pour précepte d'intégrer tout le monde.

Ce que je trouve intéressant, c'est cette notion d'affranchissement des contraintes. ce qui me fait réfléchir à la partialité dont on peut faire preuve parfois et donc à notre impartialité également dont on fait preuve le plus souvent possible. bref, cette notion qui permet d'ouvrir le champ de rélfexion sur "comment s'affranchir des contraintes de gestion de guilde ? nos règles sont elles bonnes partout tout le temps ? peut on s'affranchir de ces contraintes là ou n'est qu'un voeu pieu ? Bref un paquet de champs de réflexion qui ne trouveront peut être pas de réponse, mais qu'il est intéressant de se poser. Jai souvent tendance à dire : stagner c'est mourir chaque jour un petit peu plus. Que ce soit stagner intellectuellement (s'installer dans sa routine quotidienne), ou stagner au sein de son couple parce que l'on en réinvente pas l'amour chaque jour. donc pour ne pas stagner, j'amène des questions, des sujets polémiques, controverses. c'est ca qui nourrit la réflexion, en tous cas la mienne.

Aprés je suis d'accord avec sur le fait qu'on viens en raid pour trouver les 2 : amusement/plaisir et émulation qui pousse à donner le meilleur. Pour moi, c'et la voie du clan ! et je trouve qu'on s'y prend plutot bien au vu des dernières semaines passées rapport à l'avancée.

okar
Conseiller
Conseiller

Nombre de messages : 7284
Age : 36
Localisation : paris
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://okartank.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: raider ou ne pas raider

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum