"Tironin : Dure journée et douce nuit" par éric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Tironin : Dure journée et douce nuit" par éric

Message  okar le Mar 26 Oct - 22:13

Encore une soirée bien chargée en émotions, et la fatigue commence à se faire sentir. La porte s’ouvre sans bruits, la maison est silencieuse. Le calme de la nuit qui m’enveloppe est rassérénant. Je me déshabille pour me mettre à l’aise. La sueur des efforts fournis pour abattre ce monstre a rendu mes vêtements collants et cette sensation est plus que désagréable. Je me rend dans la cuisine pour prendre quelque chose à boire. J’en profite pour ranger un peu et pour préparer le petit déjeuner pour demain matin.

En buvant mon verre, je repense à ce qu’il vient de se passer … Quelle soirée quand même. Je ne pensais pas qu ‘il nous donnerait tant de fil à retordre. Heureusement que le raid de la guilde est soudé et réactif. Sans cela nous n’aurions pas réussi.
Je passe prendre une douche rapide pour me décrasser et me décontracter.
Relâcher la pression, extraire de soi les tensions et le stress de l’affrontement, laisser enfin filer cette concentration de chaque instant, qu’est ce que ça fait du bien. Je crois que je commence à être un peu trop vieux pour ces conneries, comme disait l’autre. Les honneurs, la gloire, la reconnaissance, tout ça c’est bien beau, mais ensuite ? La camaraderie, la fraternité, l’esprit de groupe et les coudes serrés, bien sur … mais cela me suffit il encore vraiment ? Il y eu tant d’espoirs et tant de déceptions, tant de confiances et tant de trahisons. Comment trouver encore la force ? Et pourtant il reste encore tant à faire …
Je panse quelques éraflures, dernières traces visibles de cette soirée mémorable.

Je rentre dans la chambre. Il dort déjà. Seule sa respiration, lente et profonde se fait entendre, comme une douce berceuse qui appèle au repos tant attendu. Je le regarde, je le trouve beau. Il s’est endormi en attendant mon retour. Je débarrasse les restes d’un en-cas qu’il n’a pas eu le temps de rapporter à la cuisine, si rapide fût son assoupissement. Je pose le livre ouvert sur lui au pied du lit et je ramène la couette sur son torse pour qu’il ne prenne pas froid. Il pousse un petit grognement puis retourne à son rêve. J’éteins la bougie du chevet, de toute façon ma vision elfique me permet de me passer de cette lumière.
Je retourne à la cuisine pour y déposer l’assiette et je vais m’asseoir dans un des fauteuils du salon. Le temps de fumer une pipe de tabac de Kharanos, je me laisse submergé par toutes ces pensées. Bah …

Me voilà à nouveau dans la chambre. J’ouvre le lit de mon coté et je me glisse sous la couette. Il dort toujours profondément. Le temps de me réchauffer un peu, et je dégage un peu d’espace sous la couette pour venir me coller contre lui. En fait, il n’y à que la que je suis vraiment bien.
Je me prend à regretter le peu de temps dont nous disposons ensemble. J’aimerai lui en offrir plus.
J’ai dû bouger un peu trop, je l’entend émettre une petit bruit de contentement à réaliser que je suis enfin avec lui. On dirait presque un ronronnement de chat.
Demain, nous pourrons passer un peu de temps ensemble avant de repartir vers de nouvelles aventures.

Je pose ma tête contre la sienne. Je suis bien, je suis heureux. La nuit nous emporte dans un rêve doux et paisible.

okar
Conseiller
Conseiller

Nombre de messages : 7284
Age : 36
Localisation : paris
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://okartank.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum